L’invention de l’étiquette de vin au 60 rue Saint-Rémi

Le créateur de l’étiquette de vin

Elle est la première chose sur laquelle votre oeil se pose lors de la prise en main d’une bouteille de vin et certainement l’outil marketing n°1 pour la grande majorité des Châteaux. L’étiquette accolée au verre de la bouteille a été inventée par un bordelais dans la première partie du 19ème siècle : Cyprien Gaulon.

La technique de la lithographie, déjà étudiée en Allemagne, connut à Bordeaux une expansion internationale grâce à cet imprimeur bordelais qui eut l’idée innovante de créer un nouveau moyen d’identifier les bouteilles de vin.

Alors que les vins étaient consommés dans l’année durant le Moyen-Age, les négociants ont l’idée au 18ème siècle d’en faire vieillir certains en les conservant en bouteille. Afin de garantir leurs origines, des fils de couleurs et des tâches de peintures permettaient aux acheteurs de savoir ce qu’ils achetaient.

Voyant une opportunité de développer son entreprise d’imprimerie, Cyprien Gaulon se lance dans l’etiquettage de vin grâce à la lithographie. Et c’est dans son atelier du 60, rue Saint-Rémi que la première étiquette de vin fût très certainement créée.

60-rue-saint-remi-l-atelier-de-cyprien-gaulon
Crédit photo : PH. RICHARD ZÉBOULON

Notre imprimeur s’y installa avec sa femme dans les années 1820 à deux pas du lieu de séjour de Francisco Goya, le célèbre peintre espagnol fuyant la guerre de son pays. Le succès de l’imprimerie de Gaulon arriva aux oreilles du peintre qui décida en 1825 de dessiner dans l’arrière boutique de l’imprimeur la série des « Taureaux de Bordeaux ». Les planches furent ensuite imprimées sur place et connurent le succès que l’on connait.

Au décès de Cyprien Gaulon en janvier 1858, sa veuve Madame Gaulon s’occupa de l’imprimerie. En 1874, elle transmet l’entreprise à son gendre Michel Wetterwald, Alsacien qui pris la succession et transféra l’atelier au 110, cours Saint-Louis, dans le quartier des chartrons.

etiquette-vin-bordeaux

Presque 200 après, difficile d’imaginer le petit atelier de Gaulon au 60, rue Saint-Rémi, où les établissements de restauration ont pris le relai !

Les adresses citées dans cet article :

  • 60, rue Saint-Rémi, Bordeaux
  • 110, cours Saint-Louis, Bordeaux.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *